Ordre des avocats au barreau de Marseille

L'incubateur




+

Pourquoi
un Incubateur ?

L’innovation juridique et la transformation digitale sont aujourd’hui un sujet incontournable de la profession d’avocat et constituent un virage essentiel de son avenir. L’une des missions de l’avocat est de garantir l’accès au droit.L’incubateur a pour but de faciliter cet accès au droit à tous les justiciables, en utilisant les nouvelles technologies, dans le respect de la déontologie.



+


ADN de
l’Incubateur
du Barreau
de Marseille

L’incubateur a pour vocation de piloter un travail de réflexion et d’action en matière d’innovation au sein de la profession d’avocat et plus généralement dans le monde du droit. Sa mission est également pédagogique et vise à faire comprendre aux avocats les enjeux de la transformation digitale de leur profession et leur propose de les accompagner dans cette démarche, s’ils le souhaitent.




L’Incubateur du Barreau de Marseille s’articule autour de

5 piliers indissociables à la réussite du virage de la profession d’avocat :



+

Innovation juridique
& numérique

  • Prendre conscience du développement digital, des outils numériques à notre disposition
  • Favoriser l’innovation juridique de nos confrères
  • Mieux appréhender l’arrivée des legaltec

+

Ouver-
ture

  • Marseille, port «numérique»
  • Ouverture sur la Méditerranée
  • Ouverture à l’international favorisée par le recours au digital et une présence web

+

Accès
au droit
pour tous

  • Une meilleure visibilité des avocats pour être plus accessible

+

Avocat,
acteur de
l’économie

  • Favoriser le développement économique des cabinets avec les outils de communications adaptés au monde numérique

+

Déonto-
logie

  • Une déontologie nécessaire à l’indépendance et au rayonnement de notre profession
  • Une réflexion à mener sur les évolutions à apporter pour favoriser les innovations juridiques de nos confrères








les

projets



L’Incubateur du Barreau de Marseille propose plusieurs rendez-vous :

  • « Le printemps de l’innovation », chaque année avec ateliers, tables rondes et conférences
  • Un cycle de formation mensuelle sur des sujets de stratégie digitale
  • Un café de l’innovation  à l’ordre des avocats et dès que possible dans le bureau de l’incubateur pour recevoir une personnalité de l’innovation.

L’Incubateur du Barreau de Marseille prévoit le développement de :

  • Une Web TV où les avocats seront invités à communiquer sur des problématiques grand public pour un meilleur accès au droit et pour permettre aussi une communication de notre barreau sur le monde extérieur (entreprises, notaires, experts comptables).
  • Un trophée de l’innovation

Et dans le cadre d’une réflexion nationale, l’équipe rédigera :

  • Une charte de l’innovation dans le respect de la réglementation de la profession
  • Une certification Incubateur pour tous les projets innovants cabinets ou "legalstartup"

L’incubateur du barreau sera partenaire des projets de l’Ordre des avocats de Marseille tournés vers l’entreprise.







Boites

a outils 





Vademecum de la communication du CNB

« Communication par internet, publicité personnelle, sollicitation personnalisée, loi Informatique et libertés, etc. », le Conseil national des barreaux publie un vade-mecum de la communication pour aider les avocats à faire la publicité de leur activité auprès de leurs clients actuels ou futurs. Ce vade-mecum est le fruit du travail et des réflexions de la Commission règles et usages. Il présente de manière concrète sous forme de fiches les bonnes pratiques à suivre pour évoluer dans l’univers très réglementé de la publicité tout en respectant les principes essentiels de la profession.


Télécharger le Vademecum de la communication du CNB




Guide de l'avocat numérique

Parce que la pratique du droit changera probablement davantage dans les 5 prochaines années que dans les 50 années passées,
Parce que le CNB se doit d’appréhender les conséquences et l’impact des nouvelles technologies sur le quotidien des avocats,
Parce que l’intégration des outils technologiques dans l’exercice professionnel des avocats doit améliorer leurs méthodes de travail au service du client.

Le Conseil national des barreaux et les éditions LexisNexis lancent, à l’occasion des états généraux du Numérique du 3 juin 2016, le premier guide de l'avocat numérique.




Préparé par des avocats acteurs et experts du numérique, ce guide est un ouvrage pratique et pédagogique à destination de l’avocat et du public.

Il présente les recommandations et bonnes pratiques de la profession en matière de numérique, avec une vision prospective et conforme à la déontologie. Il aborde également les nouveaux outils numériques de l’avocat ainsi que les nouvelles modalités et opportunités d’exercice nées de l’ère digitale comme « E-barreau, objets connectés, confidentialité des données, réseaux sociaux, communication électronique, noms de domaine, sites de tiers… »

Télécharger le guide de l'avocat numérique

L'avocat post
révolution numérique

La profession d’avocat ne fait pas exception à la tendance générale de transformation économique, sociale et technologique que nous connaissons. Comme toute activité, elle est saisie par la révolution digitale et les nouvelles habitudes des consommateurs. De nouveaux acteurs disruptifs ont chamboulé un marché établi et ont imposé des propositions de valeur inédites et de nouvelles technologies ont introduit de nouvelles méthodes de travail.

Plus d'infos

Droit & digital :
réalité et prospectives

La transformation digitale n’est pas uniquement une révolution de la technologie, elle est un véritable changement de paradigme qui nécessite une réflexion tant sur la valeur ajoutée du juriste et de l’avocat que dans sa façon de travailler, d’interagir et de collaborer avec d’autres expertises. Cette révolution VTC, telle que nous l’appelons, implique de revoir le monde à travers le prisme de la « Valeur », de la « Technologie » et du « Collaboratif ».

Plus d'infos

Participation des avocats à des sites de tiers - Guide Pratique

Le Conseil National des Barreaux a été l’objet d’interrogations de la part des Barreaux mais également de confrères sur la participation à des sites qui, sous des modalités très diverses, prétendent servir d’intermédiaire entre le client et l’avocat. Cette question avait fait l’objet d’un avis déontologique présenté par la Commission des règles et usages et adopté par l’Assemblée générale le 11 janvier 2008.

Plus d'infos

Vademecum de
l'excercice du droit

Le droit est structurant et formateur de nos sociétés. Il est facteur d’équilibre social et de protection du citoyen dans sa vie personnelle et professionnelle. Le droit n’est pas une marchandise mais «un bien de confiance» et son exercice est consubstantiel à l’avocat.

L’avocat doit en être le gardien vigilant, non pour défendre un quelconque pré-carré, mais pour permettre au citoyen d’avoir l’assurance de bénéficier de la meilleure des garanties au travers du concours d’un professionnel du droit non seulement compétent mais aussi astreint à une déontologie exigeante. Ce vade-mecum a pour vocation de servir ce combat qu’il nous faut mener avec détermination.

Plus d'infos

Vademecum déontologie
numérique 2015


Ce guide est constitué d’une série de recommandations et de FAQ1 qui répondent à la plupart des questions que peuvent se poser les avocats lorsqu’ils créent leur site internet, ouvrent leur profil sur un réseau social professionnel ou font appel à des prestataires extérieurs, en externalisant certaines fonctions de leur cabinet.

Plus d'infos








Les

membres









 

Madame le Bâtonnier
Geneviève MAILLET

Créatrice de l'INCUBATEUR du Barreau de Marseille. 

Spécialiste en droit des affaires et de la concurrence, elle a prêté serment en 1983.

C’est ainsi, qu’il y a vingt-cinq ans, elle a participé à la création de Marseille Innovation avec l’actuel directeur, (ingénieur de formation) pour créer à Marseille un lieu où les nouvelles technologies, les start-up et l’intelligence économique pourraient se développer.






Élue bâtonnier le 5 janvier 2017, il lui est apparu évident de renouveler pour le barreau l’expérience réussie de Marseille Innovation.

Le directeur de cette association, Christian Rey, a accepté d’être le parrain du lancement de l’incubateur.

Le bâtonnier a réuni et dynamisé une équipe d’avocats volontaires pour cet incubateur du barreau de Marseille.








Sylvain PONTIER
Avocat,
membre de l'incubateur
du Barreau de Marseille

Avocat associé gérant du cabinet Abeille et Associés, spécialiste en droit public, il défend et conseille les entreprises et les collectivités locales ainsi que certains établissements publics spécialisés. Il intervient également pour des grands groupes travaillant en secteur public. Il dirige les départements droit public et le Technologies de l’information et de la communication du cabinet. Il intervient dans l’ensemble des domaines du droit public, accompagné d’une équipe de collaborateurs spécialisés, ainsi qu’en droit des TIC.

Il est diplômé d’un DESS et d’un DJCE Droit des Affaires Internationales de l’Institut de Droit des Affaires (IDA) d’Aix-en-Provence, ainsi que d’un DEA de Droit Public.

Investi dans le monde de l’entreprise et dans sa profession, il a été Président de la jeune Chambre Economique de Marseille et Président de l’Union des Jeunes Avocats de Marseille, membre de la commission nouvelles technologies du Barreau de Marseille. Il est actuellement en charge de la commission commande publique au sein de la CPME 13 et investi à ce titre dans le Metropolitain Businness Act.

Entrepreneur dans l’âme il a créé en 2009, puis revendu, un annuaire interactif d’avocats, Legaltech avant l’heure. Aujourd’hui membre de l’Incubateur du Barreau de Marseille, il accompagne les clients du cabinet, notamment institutionnels, dans leur transformation numérique et la mise en place de Legaltechs sectorielles.

Enfin, il oriente une partie de son activité vers l’Afrique à travers l’animation d’un réseau de compétences et l’accompagnement d’entreprises et de personnes publiques vers le continent Africain, dans ses domaines de prédilection : le droit public et les TIC. A ce titre, il participe au sommet Emerging Valley 2018 : https://emergingvalley.co/ .

Julia BRAUNSTEIN
Avocat, spécialiste en Droit de
la propriété intellectuelle et Droit des
nouvelles technologies

Avocat, spécialiste en Droit de la propriété intellectuelle et Droit des nouvelles technologies, de l'informatique et de la communication, Julia BRAUNSTEIN prête serment en 2002.

A ce titre, elle est en charge du Département Droit de la Propriété Intellectuelle du cabinet BRAUNSTEIN & Associés depuis 2006.

Par ailleurs, elle est agréée par l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) pour dispenser des pré-diagnotics afin d’évaluer des besoins de l’entreprise en matière de propriété industrielle et intervient à l’occasion de séminaires et conférences. Son expertise en la matière est reconnue et elle intervient à ce titre dans le Master 2 Propriété Intellectuelle et Nouvelles Technologies de l'Institut de Droit des Affaires de la Faculté d'Aix-en-Provence.

Fortement impliquée dans la vie du Barreau de Marseille, Julia BRAUNSTEIN est actuellement membre du Conseil de l'Ordre des Avocats au Barreau de Marseille.

C’est tout naturellement que ses connaissances juridiques, notamment, en matière du droit du numérique et plus généralement sa passion pour les droits incorporels, l’ont  amené à se charger des problématiques en lien avec le développement du numérique au sein de la Profession d’Avocat depuis le début de son mandat en 2014, en sa qualité de déléguée du Bâtonnier.

C’est ainsi, qu’elle a participé à la création de l’incubateur du Barreau de Marseille souhaitant poursuivre ses action en accompagnant les confrères dans cette transition du numérique.



Robin STUCKEY
Avocat, membre de l'incubateur
du Barreau de Marseille

D’origine franco-britannique, il a fait ses débuts dans l’industrie militaire navale où il a notamment exercé les fonctions de responsable juridique au sein de l’établissement de Toulon de la société NAVAL GROUP (ex. DCNS), expert européen des Systèmes Navals Complexes. Il a procédé à un changement de Cap en 2003 vers le Barreau de Marseille afin d’y exercer la profession d’Avocat au service des entreprises.

Depuis il consacre son activité et ses compétences à assister les entrepreneurs lors des choix stratégiques en phase de création, de croissance, de restructurations, lors de la négociation, de la rédaction des contrats indispensables à leur activité, et tout particulièrement dans le domaine du droit des nouvelles technologies et de l’innovation.

Passionné par la création d’entreprise, il accompagne pro bono les créateurs et repreneurs d’entreprises au sein de l’association Réseau Entreprendre. En 2017, par effet de contagions positive, en parallèle de son activité d’avocat, il a cofondé la société BAD PAYEUR SAS, LegalTech qui a developpé et exploite www.goodpayeur.com, première plateforme de recouvrement 2.0 et d’avis sur les pratiques de paiement des entreprises.





Jean-Baptise
BLANC


 



Shirley LETURCQ
Avocat, Membre du Conseil de l'Ordre
et de l'Incubateur du Barreau de Marseille

Shirley LETURCQ est avocate au Barreau de Marseille. Elle exerce dans sa spécialité le droit public depuis 2010. 

Elle est médiateur depuis 2018 et Membre du Conseil de L'Ordre depuis 2020.

Impliquée dans la sensibilisation des avocats sur les enjeux de la transformation digitale, elle rejoint l'incubateur du barreau de Marseille en 2020.

Elle a créée une legal tech autour de la médiation en ligne en 2018 : MARCEL MEDIATION.

Marie DUAULT
Avocat, membre de l'incubateur
du Barreau de Marseille

Aujourd’hui avocat au barreau de Marseille en droit des sociétés, droit commercial et droit maritime, Marie DUAULT a d’abord été juriste en droit maritime et notamment à bord d’un navire de la Marine Nationale. Elle garde encore ce lien avec cette institution en étant officier de réserve.

Elle accompagne les entreprises, les start-ups et les dirigeants dans leur quotidien et dans leurs opérations juridiques, financières et stratégiques. Lauréate du concours de plaidoirie du Barreau de Marseille en 2018, elle est attachée à l’éloquence.

Lauréate du Concours « projets innovants » initié par le Conseil National des Barreaux en 2016, elle a fondé ENTRE CONFRERES, plateforme numérique et collaborative entre avocats qui a vocation à les rapprocher et les libérer, à leur donner plus d’autonomie et de responsabilités, pour que la profession attire et fidélise ses membres.

Elle met son intérêt et son énergie pour l’innovation et le numérique au service de l’Incubateur du Barreau de Marseille.

Sophie SAVAIDES
Avocat, membre de l'incubateur
du Barreau de Marseille

Sophie SAVAÏDES fait ses débuts à Paris en 2010 au sein du Cabinet Alain Bensoussan, pionnier en matière de droit des nouvelles technologies et d’informatique.

Passionnée depuis toujours par le numérique, son mémoire de Master II « Droit des médias », rédigé il y a plus de 10 ans, est déjà consacré à la patrimonialisation des données !

Elle fonde son Cabinet en 2016 et consacre tout naturellement son activité aux entrepreneurs et aux activités numériques ou digitalisées.

C’est ainsi qu’elle accompagne les entreprises, les entrepreneurs et les porteurs de projets à optimiser, développer, et sécuriser leurs business via des outils juridiques.

En rejoignant l’Incubateur du barreau de Marseille, elle souhaite mettre son expérience et son intérêt pour l’innovation et le numérique au service de ses Confrères et de l’innovation juridique.






partenaires

Accès direct

Le barreau

plus

L'incubateur

plus

Immobilier

plus

Nous contacter

Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide