Ordre des avocats au barreau de Marseille
Actualités

ELECTIONS CNBF




Elections

des délégués
à l'Assemblée Générale
de la CNBF Des Avocats
du Barreau de Marseille
& candidats aux élections
de la CNBF

vous présentent
leurs motivations : 

 




Delphine GALLIN,
Nathalie OLMER &
Marie-Adélaïde BOIRON :




Elections CNBF

Dernière ligne droite


La réforme des retraites est à nouveau le sujet d’actualité de la rentrée et cette année notre caisse, la CNBF, organise l’élection des délégués à son assemblée générale. Si nous voulons peser dans le débat qui s’annonce et avoir une représentativité importante, il faut une large participation au scrutin.

Nous, 
Nathalie OLMER
,
Marie-Adélaïde BOIRON,
Delphine GALLIN sommes engagées, motivées et conscientes que 57 % des avocats sont des femmes.

La CNBF c’est aussi une exonération de plein droit du paiement d'un trimestre des cotisations forfaitaires de retraite de base pour les femmes en congé maternité. 

La CNBF c’est encore
une solidarité intergénérationnelle et pour les confrères en difficultés la possibilité d’obtenir des secours.



Cette
élection est importante.

C’est pourquoi nous présentons notre candidature sur la liste des actifs.




Nous avons choisi l’unité
et la liste « Profession unie » qui a su montrer depuis longtemps sa capacité à défendre l’indépendance de notre Caisse, ce qui a contribué à améliorer les prestations et l’aide sociale aux confrères dans le besoin.   
 


VOTEZ 
  
pour les candidats Profession Unie, que nous puissions vous représenter.












Sophie BOMEL

Avocate au Barreau de Marseille depuis le
03 janvier 2000, je me suis très vite investie au service de la profession en devenant présidente de l'union des jeunes avocats de Marseille en 2003; 
J'ai ensuite oeuvré au sein de la FNUJA en participant à des travaux sur notre profession. Cela m'a permis d'échanger avec de nombreux confrères, venant de différents barreaux, et exerçant selon des modalités diverses.

Ces discussions, ainsi que mon exercice quotidien, m'ont fait prendre conscience de  l'insécurité et la solitude dans lesquelles certains confrères peuvent se sentir quand ils rencontrent des problèmes de santé ou des difficultés financières. 
Or, la CNBF existe aussi pour nous aider dans ces circonstances difficiles. La CNBF ne doit pas être "réduite" à notre retraite, et donc à notre fin de carrière, car, au contraire, 

elle est présente dans notre quotidien, puisqu'elle recouvre également la prévoyance et l'aide sociale.

Ainsi, au cours de la dernière mandature, et sous l'impulsion des élus FNUJA, la CNBF a voté l'augmentation de l'indemnisation invalidité de 60 € à 90 € / jour; la CNBF a également beaucoup oeuvré à soutenir les avocats en difficulté en débloquant d'importantes "aides Covid". 

Au cours de la prochaine mandature, il est impératif que la CNBF demeure à l'écoute des besoins des avocats, et leur soit accessible pour pouvoir répondre à leurs interrogations. 

Ce sera le rôle des Délégués CNBF, dont j'espère faire partie, pour être un interlocuteur disponible et réactif au service de l'ensemble des confrères.












Frédéric FRIBURGER





Parce qu’il faut prendre soin de notre présent et de notre futur ;

parce qu’il faut assurer la juste indemnisation des confrères en fin de carrière et de ceux qui connaissent un accident de la vie ou une interruption de parcours ;

parce qu’il faut toujours plus de proximité et de lien entre les confrères et l’Institution,

parce que pour être acteur, il faut s’impliquer ;

parce que pour aider, il faut être au cœur du système ;

parce que j’exerce depuis 20 ans notre Profession en ayant toujours été animé d’un esprit « collectif » et syndicaliste ; 

parce que j’ai un attrait pour la protection sociale que je pratique, notamment ;

je suis enthousiaste et fier de me présenter aux élections des Délégués nationaux à la Caisse Nationale des Barreaux Français, dans le cadre du projet porté par la FNUJA.













Baptiste BUFFE






Ayant prêté serment en 2009, j'ai dès ma première année d'exercice souhaité participer à la défense et l'amélioration des conditions d'exercice de mes confrères en intégrant l'Union des Jeunes Avocats.

Treize ans après, je demeure mobilisé par les nombreux sujets et difficultés rencontrés par les confrères dans leur exercice quotidien.

Aujourd'hui ma candidature au poste de délégué de la CNBF s'inscrit dans cette même dynamique pour contribuer en tant qu'interlocuteur local, à la création d'une nouvelle relation de proximité avec la CNBF.

Cela me semble indispensable pour mieux informer et servir les confrères au niveau local.

Au-delà du combat pour préserver l'avenir d'un régime solidaire et autonome mais également celui de la prise en compte du début d'activité pour le calcul des droits à la retraite, ce sujet du renforcement de la proximité entre la Caisse et les confrères me semble déterminant.


 

Ma première année de mandat au Conseil de l'Ordre du Barreau de MARSEILLE a été pour moi l'occasion de s'apercevoir du manque d'information des confrères sur ces sujets et parfois de la réelle détresse en résultant. 

Enfin, ce mandat de délégué à la CNBF dure 6 ans, ce n'est pas rien, cela nécessite beaucoup d'énergie et de disponibilité, je vous propose d'être un de vos interlocuteurs CNBF.










Consulter la page de la CNBF
pour acceder à la liste complète.


Retour

Accès direct

Le barreau

plus

L'incubateur

plus

Immobilier

plus

Nous contacter

Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide